L'autisme

Autisme et nutrition -un sujet plutôt sensible !

 

 

Certains sujets sont sensibles . L'autisme est un tel sujet. C'est difficile pour les parents, mais également pour la personne concerné. Souvent, les parents culpabilisent, en se demandant s’ils auraient du faire des choses différemment et si cela aurait pu changer quelque chose.

 

Le nombre d'autistes, ainsi que les personnes avec une diagnose de TSA/H, est en forte augmentation depuis les dernières décennies. Curieusement, cela coïncide (encore une fois) avec le changement de nos habitudes alimentaires, ainsi que d'autres facteurs liés à notre mode de vie et à notre environnement, comme par exemple l'usage de pesticides.

 

Ces dernières années, de nouvelles découvertes scientifiques ouvrent de nouvelles pistes sur les causes de l'augmentation des diagnoses de troubles mentales, comme l’autisme, TDA/H, ainsi que certaines maladies cognitives. Ces pistes alimentent l'espoir de pouvoir non seulement mieux soigner autisme, mais également réussir à les reverser la tendance des courbes des statistiques.

 

De plus en plus de scientifiques soutiennent la théorie, qu’il y a un lien entre les habitudes alimentaires, l’environnement et l'autisme (ainsi que d’autres troubles neurologiques).

 

Au Danemark, il y a eu un débat au printemps 2017. Ce débat était lié à des théories et des études qui semblent pointer en direction de certains facteurs alimentaires et environnementaux comme la cause probable de cette augmentation des diagnoses.

Une maman d’un enfant autiste avait fait un post dans un grand journal danois (Politiken, un des plus grands quotidiens au Danemark, réputé sérieux), où elle décrivait le changement de comportement de son enfant, à partir du moment où elle avait changé son alimentation. Lors de la publication de son post, cela avait engendré de très fortes réactions. Les avancés principaux de sa contribution au débat étaient les suivants :

 

La jeune femme avait lu plusieurs articles sur des découvertes scientifiques, qui montraient des liens probable, entre le champ génétique, l’environnement, l’alimentation industrielle, le sucre, les additifs ainsi qu’un mauvais microflore. Suite à de nombreuses lectures, elle avait essayé de changer l'alimentation de son fils , qu’elle avait fait manger une alimentation proche du LCHF, avec l’objectif de diminuer sa consommation de sucre et d’additifs et d’améliorer la qualité de son alimentation, afin de voire si cela pouvait améliorer leur quotidien.

Suite à ces changements, elle avait constaté un changement de comportement : son fils allait beaucoup mieux et ses crises de humeur/ de colère avait considérablement diminué. Elle avait également observé, que lorsqu’elle donnait ponctuellement des bonbons à son enfant, des crises de colère/ troubles de comportement apparaissaient pas longtemps après. Bien évidemment, on ne peut pas se servir de ceci pour tirer des conclusions, car cela reste un cas isolé. Néanmoins, cela devrait inspirer à mettre en place de vraies études sur le rôle que joue l’alimentation et l’environnement.

 

L’article publié dans « Politiken » avait engendré de très fortes réactions chez certains parents d'enfants d’autistes, accusant la maman qui avait éditée le post, de faire culpabiliser les parents d’enfants autistes pour leur mode de vie, ainsi pour que leurs choix alimentaires.

 

Une petite parenthèse, pourrait ici être que la science à récemment reconnu, que notre microbiote a une influence énorme sur notre santé physique et psychologique. On sait désormais, grâce à plusieurs études menées, que la composition des micro organismes chez une personne en bonne santé diffère de la composition chez une personne avez des problèmes de santé. Il a été scientifiquement démontré, que certaines « bonnes » bactéries, qui habitent le tube digestive, communiquent avec le cerveau. Les personnes souffrant d’une dépression ont une flore intestinale mois varié qu’une personne en bonne santé. Une études menée spécifiquement sur des personnes diagnostiquées autistes a montré que la composition de leur microbiote était différent que celle des personnes en bonne santé. Il y avait moins de diversité, c’est à dire moins de différents espèces de micro organismes ! Dans ce contexte, je comprends la motivation de cette maman, d’explorer si un changement de l’alimentation de son enfant pourrait le soulager et ainsi améliorer leur vie de famille.

 

 

Si tu souhaite lire un peu plus, j’ai déjà écrit un article sur le microbiote et la santé mentale ainsi qu’un article sur le TSA/H . Tu peux peux les lire ici et ici. 

 

Les diagnoses d’autisme sont en forte augmentation, tout comme le nombre d'enfants avec une diagnose de TDA/H. En 2000 un enfant sur 150 était touché par l'autisme et seulement 10 ans plus tard le développement de ces chiffres sont devenus très alarmant, car en 2010 c'est 1 enfant sur 68 !

Il y a donc largement lieu de s'affoler ! Pendant des années, l’autisme n’a pas été considéré comme des troubles mentaux causés par des facteurs externes (l’environnement ou l’alimentation). Ce n'est que depuis peu, que les scientifiques commencent à élargir leur recherche pour investiguer ces nouvelles pistes. Les études semblent confirmer qu'il y a bien un lien entre l'environnement, les habitudes alimentaires et l'augmentation de ces maladies. A ce jour il n'y a pas assez de recherche faite afin de dire de manière sûre quelle facteurs exact causent l'augmentation du nombre d'autistes, mais plusieurs théories intéressent néanmoins les chercheurs. L'autisme, tout comme les maladies de civilisation, n'est pas qu’une simple question de génétique, mais plutôt notre champ génétique en relation avec notre environnement, nos habitudes alimentaires et notre mode de vie.

Voici quelques pistes qui sont actuellement explorées pour expliquer cette augmentation de diagnoses.

 

Les pesticides

L'utilisation de pesticides semble être un facteur important. En 2014 des études effectuées aux États Unis a trouvé un lien possible entre l'usage de glyphosate ainsi que de phtalates et l'autisme.

 

 

Le sucre

Des études, commencent à mettre en évidence l’influence dévastatrice du sucre et avec cela, de l’insuline, sur notre cerveau. Le mode d’alimentation, qui est, pour une très grande partie de la population, basé sur des produits industriels, plein de sucres cachés, assistent à la destruction de notre cerveau.

On a trouvé que le sucre joue une rôle directe dans les maladies neurodégénératives (pour la maladie d’Alzheimer, on parle carrément de diabète T3!), mais également dans d’autres maladies graves (Parkinson, sclérose, cancer….).

Comme évoqué plus tôt dans l’article, l’état de notre microbiote joue un rôle essentiel sur notre santé physique et psychologique. Le sucre, deséquilibre notre microbiote et favorise le développement des mauvais bactéries.

 

Les additifs peuvent avoir un effet dévastateur sur notre microflore et ainsi sur notre cerveau. Certains additifs sont présents dans quasiment tout les crèmes industrielles. Il est très difficile de trouver des crèmes et de produits « mous » sans soit carraghénane (E 407), gomme de gouar (E 412) ou gomme de xantane (E 415). Mêmes les laits de coco et les autres « laits » végétaux (lait d’amande, de soja, de chanvre….) en contiennent !

 

https://www.additifs-alimentaires.net/E412.php

https://www.additifs-alimentaires.net/E415.php

https://www.additifs-alimentaires.net/E407a.php

 

Notre microbiote souvent en mauvais état :

Ce n’est que maintenant qu’on commence à découvrir les facteurs qui contribuent à appauvrir la diversité de notre microbiote ainsi que l’impact énorme sur notre santé. Nous parlons beaucoup de la destruction de la biodiversité sur le plan mondial, mais peu de personnes savent qu’un désastre aussi dévastateur a lieu à l’intérieur de nous et que les problèmes de santé et les maladies graves, sont un effet direct de cette destruction de notre micro-biodiversité !

 

La destruction de la diversité de la microflore commence déjà à l'accouchement par césarienne et par le fait que beaucoup de femmes choisissent de ne pas allaiter leurs bébé. Un bébé né par voie naturelle s’avère avoir un microflore plus diversifié qu’un bebe né par césarienne.

 

 

Je te conseille vivement d'aller sur ce site ou tu trouveras plusieurs vidéos de qualité sur le rôle des bactéries (mot de recherche : bactéries)

 

 

Une diète à tester pour tenter à diminuer des troubles de comportement:

Il faut éviter tous les aliments qui causent un effet « grand huit ». C’est ne pas uniquement les personnes qui luttent avec leur poids qui souffrent d’un taux de sucre qui ne fait que monter et descendre. Une descente abrupte du taux de sucre cré un choque à l’organisme, ce qui fait libérer des hormones de stress comme le cortisol et l’adrénaline. Le sucre est donc à proscrire ainsi que tous les féculents : pâtes, pain, céréales, pomme de terre qui ont tous des mauvais effets sur le taux de sucre.

 

 

L’oméga 3 : Un moyen efficace pour traiter l’autisme:   Tu en trouves beaucoup dans les types de poisson les plus gras : saumon, sardines, hareng, thon, maquereau, œufs bio ou enrichis en oméga 3

Pour les végétariens, c’est plus compliqué, car les sources sont moins « efficaces » et plus limitées : graines de chia, graines de lin et noix

 

Bien évidemment, tu peux donner de l’oméga 3 sous forme de complément alimentaire.

 

Certaines matières grasses comme l’huile de lin, l’huile de morue, l’huile de noix, l’huile de colza, l’huile de soja, le beurre de provenance d’animaux nourris d’herbe,

 

Le tryptophane :

Il joue un rôle important sur les neurotransmetteurs majeurs de l’organisme humaine. Il est un des 9 acides aminées essentiels de l’organisme humaine. Ces acides aminés ne peuvent pas être synthétisés par l’organisme (ou se synthétisent trop lentement) et doivent être apportés par l’alimentation.

Le cerveau transforme le tryptophane en sérotonine. La sérotonine est un neurotransmetteur très important qui agit sur notre humeur. Autres fonctions de la sérotonine sont le contrôle de l’appétit, le sommeil et bien d’autres fonctions importantes. https://www.coursehero.com/file/p8b5j4/In-his-article-Serotonin-The-Neurotransmitter-for-the-90s-Drug-Topics-October/

 

Il a été démontré que le tryptophane pourrait être déficient chez les sujets avec un diagnostic de TSA. 

Une supplémentation avec les vitamines B et le magnésium a une influence sur la concentration de tryptophane.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28608247

 

 

Voici quelques sources intéressantes de tryptophane :

 

Les œufs, la viande, le poisson, les produits laitiers, les amandes, le parmesan, les graines de courge, amandes, graines, chocolat

 


 

La bonne flore intestinale.

Il est primordiale de prendre soin de tous les micro-organismes habitants notre intestin. Certains chercheurs vont jusqu’à les appeler les gardiens de la paix. Il faut penser :


 

Acouchement naturel si possible( éviter de césariennes programmées)

Alimentation saine

Limitation de prise d’antibiotiques, surtout pour les femmes enceintes

Éviction de l’alimentation industrielle

Éviction d’édulcorants de synthèse

Éviction de produits contenant des additifs

Penser à manger des légumes crus

Éviction de prise de médicaments qui ne sont pas indispensables



 

Je te conseille très fort de lire le livre du neurologue David Perlmutter, « L’intestin au secours du cerveau », qui explique de manière claire la manière que le microbiote influence toute notre santé, de la naissance et pendant toute notre vie.

 

le tryptophane https://autismcanada.org/living-with-autism/treatments/biomedical/nutritional/amino-acids/?lang=fr

 

https://proaidautisme.org/statut-de-tryptophane-dans-le-trouble-du-spectre-de-lautisme-et-linfluence-de-la-supplementation-sur-son-niveau-paru-sur-le-blog-dinformation-et-de-nouvelles-scientifiques-sur-lautisme-s/

 

 

Si tu as envie de lire des études et des articles pour approfondir tes connaissances sur le lien entre l’alimentation, l’environnement et l’autisme, voici quelques lien qui pourraient t’intéresser :

 

le tryptophane et l’autisme https://autismcanada.org/living-with-autism/treatments/biomedical/nutritional/amino-acids/?lang=fr

 

 

https://proaidautisme.org/statut-de-tryptophane-dans-le-trouble-du-spectre-de-lautisme-et-linfluence-de-la-supplementation-sur-son-niveau-paru-sur-le-blog-dinformation-et-de-nouvelles-scientifiques-sur-lautisme-s/

 

 

 

Article sur anxieté Chris kresser

 

https://chriskresser.com/functional-medicine-approach-to-anxiety/?_ke=cGx1bWV0dGUubGNoZkBnbWFpbC5jb20%3D&utm_term=are-we-selling&utm_medium=email&utm_campaign=ck-personal&utm_content=&utm_source=klaviyo

 

 

 

 

Révolutionnez votre santé

prévenir et soigner

 Surpoids, Alzheimer, diabèteT2, inflammations divers, Parkinson, SCI, épilepsie, cancer,  fibromyalgie....