L’eczéma, le microbiote et la naissance par césarienne...

 

Je suis maman de 3 enfants, ou plutôt ados (pour ne pas les vexer!). Nous avons dans notre famille (des deux cotés) un champ génétique d’ eczéma et de psoriasis (et encore d’autres choses) et les lectures que l’ai fait sur le microbiote et l’influence de son effet sur notre santé, physique et mentale, est bluffant !! Cela m’a inspiré de tester si un cure de probiotiques ainsi que le fait de manger plus de prébiotiques pourrait avoir un effet bénéfique……

 

J’explique :

En 1999, j’ai eu mon premier enfant, une fille, qui a toujours été en très bonne santé (à part de tous les petits bobos de la vie : quelques rhumes, des infections mineurs…. ). En fait, elle était en si bonne santé qu’à l’école en Angleterre, elle avait gagné un pris pour (à l’age de 6 ans) avoir eu 0 jours de maladie pendant l’année scolaire. Il faut savoir que la-bas, les enfants sont expédiés à la maison illico presto au moindre signe de température !

En 2001, j’ai eu mes jumeaux. Ils sont nés par césarienne à cause d’une complication qui s’est traduit par un ralentissement du rythme cardiaque chez un des jumeaux lors des contractions. Tous les deux étaient de taille normale, ils se portaient bien et on est rentré après quelques jours à la clinique. Nous étions à l ‘époque à Genève et l’hiver était froid et humide. Quand les deux petits avaient 3 semaines, ils ont commencés à souffrir de bronchiolites à répétition. Nous avons pensé que cela venait du climat. Après, nous avons découvert qu ‘il y avait des champignons sur un mur dans le salon et nous avons pensé que cela avait joué un rôle sur leur état. Un bébé de quelques mois avec des bronchiolites à répétition est dure, mais deux….. je ne vous dis même pas !

Bien évidemment, à chaque fois, il y avait surinfection et donc traitement par des antibiotiques !

Quand les garçons avaient 1an et demi, notre fille juste 3 ans, nous avons déménage en Angleterre. Un des jumeaux se sortait mieux que l’autre, au niveau de bronchiolites mais son frère était constamment malade et sous antibiotiques plus souvent que un enfant l’est normalement. Jusqu’au jour ou nous avons refusé encore un cure. En fin (!), on nous a orienté vers un spécialiste, qui a diagnostiqué un asthme. Le petit avait à ce moment-là autour de 3 ans et ce n’est que à partir du moment qu’il a été traité pour son asthme que nous avons commencé à avoir de plus longues périodes sans antibiotiques.

De retour en France, les enfants avaient 7 et 5 ans. Notre fille, toujours en bonne santé et les garçon allaient mieux. Un avait, cependant, des laryngites aigus à répétition et l’autre toujours son fond d’asthme, mais globalement ça n’allait pas trop mal.

 

Nous avons été relativement épargné, leur histoire de santé prise en compte. Je contribue cela à un climat plutôt favorable pour les personnes asthmatiques. Tout avait l’air d’entrer dans l’ordre et puis, un de nos garçons a commencé à faire de l’eczéma. Nous pensons que cela a été déclenché par un parfum, mais au fond on n’en sait rien. Notre médecin généraliste l’a prescrit une crème à la cortisone (arghhhhh!!) qui fait disparaître l’eczéma, mais pour moi, le problème reste le mème : la cortisone fait bien disparaître les symptômes mais pas la cause. Il nous a également envoyé chez un allergologue ou on a découvert un tas d’allergies. Curieusement une grande partie de ses allergies ne le fait pas réagir, mais pour les causes de son eczéma, on ne sait pas plus….

Mes nombreuses lectures me pointent dans une même direction : le système immunitaire et des intolérances alimentaires….

 

 

Pourquoi je vous raconte tout ça ???

 

En ce moment, je m’intéresse beaucoup à la microbiote et son influence sur notre santé. On se rend compte qu’ un microbiote moins diversifié joue une rôle très importante dans le développement d’allergies, de maladies chroniques, de cancers, de maladies mentales……

L’intestin est le principal organe de notre système immunitaire. Environ 70-80 % du système immunitaire de notre corps se trouve dans le tissu lymphoïde qui est associé à l’intestin. Tu peux donc comprendre l’importance de commencer tout processus de guérisson d’une maladie, peu importe de sa gravité, par un rééquilibrage et une stimulation de la bonne flore intestinale, ainsi qu’une amélioration de la qualité de l’alimentation.

 

Plusieurs facteurs peuvent perturber, voir abîmer, le microbiote. Voici quelques facteurs qui peuvent jouer dans la destruction de l’équilibre :

 

Les additifs

Le chlore dans l’eau

La prise d’antibiotiques pendant la grossesse.

Manque d’empreinte de la microflore de la maman à cause d’une naissance par césarienne.

Le fait d’avoir été allaité moins d’un mois

La prise de stéroïdes, en particulier des stéroïdes par voie nasale ou à inhaler

Le fait d’avoir été soigné par des antibiotiques une fois ou plus tous les deux à trois ans

La consommation d’aliments industriels.

La prise de certains médicaments ( par ex. l’Ibuprofène)

Les pesticides

le stress

 

Et encore d’autres….

 

 

 

Pour mes garçons, il y a plusieurs de ces facteurs qui peuvent jouer :

 

Naissance par césarienne

Le chlore du robinet

Des traitements avec antibiotiques les premières années de vie

Inhalations de stéroïdes

les pesticides….

 

.. et probablement d’autres que je connais pas !

 

Je pense, d’après tout ce que j’ai lu maintenant, que le fait d’être né par césarienne leur a rendu plus vulnérable à de facteurs dans leur environnement ( champignons sur le mur de la maison, des piques de pollution combiné avec le climat froid et humide et peut-être d’autres choses encore). Je suis heureuse d’avoir choisis de les allaiter (9 mois), ce qui les a sûrement aidés à récupérer un peu de capital santé.

 

 

Dans beaucoup d’articles scientifiques ils indiquent un lien entre le microbiote, les intolérances alimentaires et la peau et de ce fait, nous avons décidé d’explorer cette piste. Peut-être le fait d’améliorer le microflore intestinale et avec cela les défenses immunitaires, pourrait améliorer l’état de sa peau.

 

On commence aujourd’hui :

 

Fini la crème avec de la cortisone

Augmenter la prise de crudités

1 bout de chocolat noir tous les jours (noir, pas au lait!)

Des fruits à coque tous les jours

Un verre de kéfir tous les jours

Un peu de A.R. tous les jours…..(est ce que j’arriverai à lui faire avaler de la fécule de pomme de terre??)

On fait une pause avec le médoc contre l’asthme, pour voir…

 

On commence par tout ça et pour des intolérances alimentaires éventuels, on verra par la suite !

 

 

Affaire à suivre…….

Révolutionnez votre santé

prévenir et soigner

 Surpoids, Alzheimer, diabèteT2, inflammations divers, Parkinson, SCI, épilepsie, cancer,  fibromyalgie....