Le jour de la vérité..... Résultats après une semaine de LCHF strict ;-

30/04/2016 16:33

Après le choc sur la prise de poids faute des excès pendant mes vacances, je n’étais pas trop motivée pour monter sur la balance ce matin, mais sachant que j’avais été très stricte sur les glucides je me suis tout de même convaincue de le faire. Heureusement ma semaine  de retour aux bonnes habitudes avait porté son fruit, même plus que j’aurai pu imaginer. Je me pèse toujours sur notre bon vieux wii bord et aujourd’hui il a affiché -4 kilos !!!! Encore une fois, le poids est un indicateur très peu sûr sur la quantité de graisse perdu, et une grande partie de ce poids est certainement de l’eau que j’ai retenue avec les excès de glucides. Je trouve tout de même le résultat très prometteur. Je ne me suis pas encore mesuré, mais ça viendra ! Je vous tiendrai informé.

Qu’est-ce que j’ai fait, alors, pour avoir ce résultat ? J’ai donc fait 7 jours de LCHF très strict, c'est-à-dire très bas en glucides. J’ai fait 2 jours de jeûne intermittent, où j’ai jeûné entre le repas du soir de la veille, jusqu’au repas du soir, le jour du jeûne. Cela fait donc env. 21-22 h de jeûne. Cette fois-ci, je n’ai pas ajouté du gras dans mes boissons chaudes, car j’ai une théorie, que cela rompt le jeûne et je voulais avoir des résultats le plus rapidement possible. Les jours que je ne jeûnais pas, j’ai mangé un LCHF strict : Un café latte LCHF le matin, un repas LCHF à midi, où j’ai diminué un peu les quantités de légumes par rapport à mes habitudes. Pour les lipides, je suis restée attentive, afin de voir si j’avais faim quand je n’augmentais pas mes doses, et comme ce n’était pas le cas j’ai laissé les mêmes quantités que d’hab. L’idée était, vous l’avez bien compris, de puiser une partie du gras nécessaire dans mes « réserves ». Je vous dirais le weekend prochain, quand c’est le mètre qui parlera, si ma stratégie était la bonne.....  Pour le moment c’est très prometteur, en tout cas  ;-)

Aujourd’hui, afin de se donner l’idée que c’est le printemps, nous avons mangé des asperges. C’est vrai, on n’y croit pas trop, avec ce vent glacial, ainsi que la pluie incessante.  Du coup, il faut se mettre un peu de printemps dan son assiette. La version que je partage avec vous aujourd’hui est un peu épicé, mais pas trop, afin de ne pas étouffer le gout délicat des asperges.

 

Révolutionnez votre santé

prévenir et soigner

 Surpoids, Alzheimer, diabèteT2, inflammations divers, Parkinson, SCI, épilepsie, cancer,  fibromyalgie....