LCHF en famille

10/09/2015 12:41


Ca fait bientôt un an que ce blog existe...déjà ! L'intérêt est croissant et de plus en plus de personnes adoptent le LCHF comme mode vie. Beaucoup d'adeptes du LCHF vivent en familles avec enfants et ados. Sur le forum des questions portent parfois sur la vie en famille et comment organiser les repas quand on mange LCHF. Quelle stratégie adopter ? Peut-on faire manger du LCHF à toute la famille?  Comment faire quand on a des invités ? Comment faire quand on est invité soi-même ? Quelle stratégie, quand les enfants ont des copains qui viennent à la maison? Que faire à l'heure du gouter...........

Je vous donne mon avis et je vous dis comment on gère tout cela chez nous.

Chaque famille a ses convictions et sa stratégie et ce qui fonctionne (ou pas) chez nous fonctionne autrement chez vous. Une famille où il y a des membres qui ont des soucis de santé est obligée de gérer autrement qu'une famille en bonne santé. En dessous de cet article, je vous ai donc préparé un forum, pour que vous puissiez donner votre avis, échanger des idées et vous inspirer entre vous,  alors, n'hésitez pas de laisser votre commentaire ;-)

LCHF chez nous :

Pour moi, l'essentiel a tout le temps été que ce mode de vie, et j'insiste sur mode de vie, doit fonctionner sur la durée et que ça soit compatible avec notre vie de tous les jours. Certes, ça serait l'idéal si tout notre entourage fonctionnait sur LCHF comme nous : famille, copains, le self du collège/ lycée, la cantine au travail..... Ça serait le TOP ! Mais la vie n'est pas si simple que cela et il faut parfois faire des compromis.

Chez nous, nous sommes cinq : mes jumeaux de 14 ans (garçons) et ma fille de 16 ans, ainsi que mon mari et moi. Au début il n'y avait que mon mari et moi qui mangions LCHF et mes enfants continuaient à faire comme ils avaient pour habitude. Il ne fallait surtout pas leur pousser à changer leurs habitudes (les ados.... !!!!!) et puis, petit à petit, en parlant beaucoup des avantages de réduire les glucides et toutes les études scientifiques qui confirment les bénéfices sur la santé, ils ont tous eu envie d'essayer. Pour un, c'était le simple fait d'avoir abusé des boissons sucrées, qui l'avait ajouté un peu trop de ventre. Il avait donc essayé sur une période de les exclure et le résultat s'est vite montré. Du coup, il avait envie d'essayer d'aller un peu plus loin.

Pour mon deuxième fils, c'était un peu plus délicat. Au collège il était en section sportive, ski de fond, et les menus au self, comme c'est un établissement spécialisé dans le sport, sont basés sur l'alimentation traditionnellement recommandée aux sportifs : BEAUCOUP de glucides (!!!). Un sportif qui 4
fois par semaine mange un repas très glucidique ne peut pas être adapté à fonctionner sur gras. Quelques compromis se sont donc imposés. La veille de ses
entrainements ainsi que ses compétitions, il a donc (malgré moi !) fallu lui préparer des plats glucidiques.

Cette année il est passé au lycée et il a quitté sa spécialisation de ski. Du coup lui aussi s'est mis à manger LCHF à la maison. Il fait toujours de l'entrainement avec son club de ski, mais cela fait moins d'entrainement que les autres années. Ma fille a tout le temps été très intéressée par le LCHF. Au
début, c'était un jour sur deux, puis elle s'est rendu compte qu'elle se sentait bien avec le LCHF, et maintenant, quand elle est à la maison, elle le suit à la lettre. Elle n'est pas fanatique. Si elle a des soirées avec ses copines, elle mange la même chose qu'elles. Une chose qui a changé cette année c'est ses piqueniques. Finis les sandwiches ! Maintenant elle emmène un repas LCHF.

Le matin, tous les 3 prennent des œufs brouillés, mélangés de beurre salé et quelques tranches de jambon. Ils partent rassasiés et me disent qu'ils tiennent sans sensation de faim jusqu'au repas au self. À 17 h 30 quand ils rentrent ils ont tous FAIM, car le repas du midi est, comme je l'ai dit, très souvent riche en glucides. Ils prennent donc souvent une collation grasse pour tenir jusqu'au repas du soir.

Les légumes...pas toujours évidents !

Souvent, c'est un vrai casse-tête de faire manger certains légumes à ses enfants. Chez nous, c'est devenu un peu un sport de cacher de légumes dans d'autres plats qu'ils aiment bien. Je leur lance le défi de deviner les ingrédients. Quand ils demandent ce qu'il y a dans la préparation ma réponse est toujours :
« A moi de savoir et à vous de deviner... » C'est sympa et parfois ils se font avoir J C'est comme cela que ça s'est passé quand ils pensaient manger des wraps au chou brocoli.... seulement c'était des épinards. Ils ont tous aimé et pourtant, normalement ils détestent les épinards....

Chaque famille a son « politique alimentaire ». Il y a des familles où on impose le LCHF aux enfants tout le temps, afin de leur faire éviter tout ce qui risque de nuire à leur santé. Je trouve cela admirable point de vue santé, mais ma crainte serait de leur limiter socialement. Tant qu'ils sont petits, ça passe, mais c'est plus difficile de mettre cela en application chez les ados. Comme parent, je préfère les éduquer en
montrant  l'exemple. Je préfère d'informer pour leur apprendre à faire par eux même les bons choix. Je pense que c'est important que les enfants voient qu'un repas se prépare à la maison. C'est cela qu'ils vont reproduire le jour où ils quittent le foyer, contrairement à des enfants qui ont été élèves en mangeant du surgelé. Le top c'est d'impliquer les enfants dans la préparation des repas quand le temps le permet, mais peux nombreux sont les jours où cela est possible.

Quand nous avons des invités,en prenant en compte qui sont nos invités, je propose des plats « neutres » : beaucoup d'entrées sont déjà quasiment LCHF (charcuterie, saumon, huitres.....) puis une salade, viande, des légumes et il m'arrive (selon les invités) de proposer des riz et du pain (que j'évite moi-même !). Les desserts sont LCHF et j'ai commencé à le dire qu'après, car ils sont généralement bien appréciés et du coup je profite
pour faire un peu de pub. C'est la même chose quand mes ados invitent leurs copains/ copines à dormir. Nous mangeons des plats un peu "neutres", c'est-à-dire des plats qui ne choquent pas, quand il n'y a pas de pain pour les accompagner.  Du fromage et un yaourt après le repas (éventuellement avec un peu de confiture maison pour la copine) et cela ne semble choquer personne.

C'est plus difficile de rester LCHF quand on est invité. Là, je me mets à la place de la personne qui s'est cassé la tête pour préparer un délicieux repas. Je préfère de déroger de mes convictions de temps en temps au lieu de voir les invitations se faire de plus en plus rare. Pour moi personnellement, le LCHF ne pourra fonctionner durablement comme mode de vie que si je peux l'associer à ma vie sociale. Dans ma famille, nous avons le privilège de tous être en bonne santé et nous pouvons de ce fait nous permettre de déroger. C'est clair qu'une famille qui s'est mise au LCHF pour des raisons de maladie c'est différent, mais les hôtes sont plus compréhensifs quand on omet de manger certains plats.

Pourquoi impliquer toute la famille ?

Plus je lis sur le LCHF plus je suis convaincu des avantages sur la santé. D'un coté je ne l'impose pas à ma famille, mais de l'autre coté j'essaye de les influencer au maximum. Des bonnes habitudes alimentaires, c'est un cadeau. C'est le chemin vers une vie avec moins de risque de finir en surpoids ou avec le diabète type2, l'Alzheimer, Parkinson, cancer........... Pour moi  il n'y a pas de doute s'il faut faire manger LCHF à toute la famille ou non. Je me sentirais égoïste si j'en profitais toute seule.

N'hésitez pas à partager votre avis, vos idées, vos astuces et tout ce qui est relatif au LCHF et la vie en famille  sur le forum , spécial famille


Révolutionnez votre santé

prévenir et soigner

 Surpoids, Alzheimer, diabèteT2, inflammations divers, Parkinson, SCI, épilepsie, cancer,  fibromyalgie....