La leptine et l'effet yoyo


L'insuline est connue comme l'hormone qui normalise notre taux de sucre et qui nous fait stocker de la graisse. Moins connu est son cousin, la leptine, une hormone très importante, qui peut en effet nous empêcher de perdre du poids :.

La leptine est une des causes pour lesquelles un régime hypocalorique ne peut pas nous faire perdre durablement du poids et que nous finissons dans ce fameux effet yoyo. Beaucoup parmi vous ont déjà essayé de perdre du poids avec un régime hypocalorique qui est bien parti et puis.... arrivé à un certain moment, vous arrivez sur un pallier où plus rien ne  se passe et vider le frigo devient petit à petit votre plus grande obsession. Vous passez des heures à transpirer dans la salle de musculation et en rentrant chez vous, vous vous jetez dans le frigo pour vous gaver de tout ce qui vous passe sous la main. Le résultat est très souvent un sentiment de frustration et un sentiment de jamais y arriver,  en même temps que la petite voix en vous vous chuchote que vous avez un caractère faible....une colonne vertébrale comme un ver de terre.....Quand vous commencez à reprendre les kilos perdues, vous avez un sentiment d'échec et vous vous culpabilisez. Rassurez-vous ! C'est ne pas parce que vous avez un faible caractère, mais à cause de cette petite hormone, la leptine, qui fait le travaille qui lui est destiné.

Avant la découverte de la leptine, on pensait que nos cellules grasses n'étaient que des simples « containers de stockage ». Ce n'est qu'à la fin des années 90 qu'on s'est rendu compte que c'était beaucoup plus complexe que cela et que nos cellules grasses jouent un rôle actif dans notre système endocrinien. En fait, elles sont productrices de certaines choses par exemple des substances chimiques inflammatoires ainsi que certaines hormones, dont la leptine, une hormone ultra importante quand nous parlons de régimes amaigrissants.

Depuis la nuit des temps, notre espèce a évolué dans des conditions très variables. Il y eut des périodes où nos ancêtres trouvaient de la nourriture en abondance et d'autres ou il n'y en avait pas du tout, des périodes de famine plus ou moins longues. Notre organisme a depuis des millions d'années évolué d'une manière ou il pouvait gagner du poids pendant les périodes d'abondance pour de suite épuiser le stock très lentement pendant les périodes difficiles où il n'y avait rien à manger. C'est en effet pendant les périodes de famine que la leptine fait son travail en nous aidant à survivre. C'est grâce à lui que notre métabolisme s'adapte et ralentit pendant les périodes de famine, sinon notre espèce n'aurait pas été là aujourd'hui. Quand vous commencez un régime hypocalorique, vous commencez en fait une famine volontaire, seulement votre organisme ne peut pas faire la différence entre une famine volontaire et une famine causée par des circonstances externes. Il va se défendre en se mettant en mode survie.

La leptine communique en fait, avec notre cerveau, avec  l'hypothalamus. Quand tout fonctionne normalement, l'hypothalamus « interroge » les cellules grasses pour savoir si tout se passe bien, pour savoir s'il faut se préparer à une période de famine et les cellules grasses envoient un petit rapport pour dire si tout se passe bien et si l'organisme est bien préparé (si ses stocks de graisses sont suffisamment grands pour survivre). Ceci est quand tout fonctionne correctement. Notre organisme ne sait pas qu'aujourd'hui nous avons des supermarchés pleins de nourriture et que la famine, dans notre partie du monde, est rare. Notre organisme fonctionne toujours de la même façon qu'à l'époque de la préhistoire, donc une réduction de calories va mettre en route le système de survie.

Par la suite, je vais vous expliquer le rôle de la leptine pour vous aider à mieux comprendre comment perdre vos kilos superflus et ce qu'il ne faut pas faire. Pour mieux le faire, je vais vous donner une explication simplifiée avec 3 scénarios : le scénario où nous mangeons normalement, le scénario où nous mangeons très peu de calories, comme pendant une famine, puis le dernier scénario où la leptine ne peut plus faire son travail.


Scénario 1 :

Je mange normalement sans réduire les calories.

Le cerveau va se dire : Stock de graisse suffisant

Le métabolisme va fonctionner normalement

Pas besoin d'augmenter l'appétit, car assez de stock

Pas besoin d'aller se remplir le ventre, donc pas d'augmentation d'appétit


Scénario 2 :

Période de famine (régime hypocalorique).

Pendant ces périodes, nos ancêtres vivaient de leurs stocks de graisse. Petit à petit (très lentement) les stocks de graisse devenaient de plus en plus petits. Pendant ces périodes-là, nos ancêtres étaient peu actives. Réfléchissons sur la logique d'aller faire du sport intensif pendant une période où votre organisme est programmé pour économiser son énergie (graisse). Quelle logique y aurait-il si votre corps se disait : « je vais essayer de continuer à bruler un maximum de graisse et je vais donc aller faire plein d'exercice même si j'essaye de survivre».... ?  Au fond cela n'aurait pas de sens, dans un contexte de survie. C'est en fait ce qu'on fait quand on fait un régime hypocalorique en même temps qu'on fait un maximum de sport ! Si nos ancêtres avaient réagi comme cela, ils seraient vite morts à force d'épuiser leur stock de graisse beaucoup trop vite. Donc, retour à la leptine : avec les stocks de graisse qui ont diminués, nous produisons beaucoup moins de leptine. Le signal entre le cerveau et les cellules de graisse est donc moins puissant et ainsi le cerveau va registrer que le stock de graisse est réduit. Pendant un régime hypocalorique, le cerveau réagit ainsi :

Pas assez de stock de graisse, donc le signal de la leptine est plus faible.

Le cerveau va faire ralentir le métabolisme (la vitesse à laquelle nous utilisons notre énergie (sous forme de graisse))

Il va augmenter l'appétit (pour nous encourager à aller trouver à manger), car nos organismes sont toujours adaptés à un monde sans supermarchés..... (En faisant un régime hypocalorique, c'est à ce stade-là que vous, après une heure dans la salle de gym, avez envie de dévorer tout ce qui vous passe sous le nez, car vous avez fait de l'exercice à un moment où c'est contre la nature !)

Si notre organisme n'avait pas fonctionné ainsi, la race humaine se serait surement éteinte.


Scénario 3 :

La leptine ne communique plus avec le cerveau.

Peut-être êtes-vous en train de vous dire : « Je suis en surpoids, et pour cette raison la, il y a plein de leptine pour signaler à mon cerveau qu'il y a assez de graisse pour survivre et que je n'ai pas besoins de manger........mais alors, pourquoi ai-je tout le temps faim..... ??? » La réponse à cela est probablement que vous avez une résistance à la leptine. Qu'est-ce cela veut dire ? En fait, c'est un peu comme quelqu'un qui envoie des e-mails à une personne qui n'ouvre pas sa boite à e-mail (le cerveau). Le cerveau ne reçoit donc pas le message, qu'il y a plein de stocks de graisse et la leptine n'a donc pas d'influence sur le cerveau.

Voici ce qu'il se passe :

Le cerveau ne reçoit pas la leptine

Comme il n'a pas les bonnes informations, le cerveau pense
que le stock de graisse est faible.

Le cerveau fait ralentir le métabolisme.

Le cerveau fait augmenter l'appétit.

On a donc des grands stocks de graisse en même temps que l'appétit
augmente.


Le dernier scénario est en fait ce qu'il se passe pour beaucoup de personnes quand elles essayent de réduire les calories pour maigrir : ils passent par le scénario 2 en réduisant les calories. Ils créent une situation de faim artificielle et leur organisme entier se met en mode survie, comme il est programmé pour le faire. Le mode survie était essentiel pour nos ancêtres, mais précisément cette régularisation fait qu'un régime hypocalorique ne peut pas marcher.

Apres un régime de faim artificiel l'organisme se dit : »ouhhhh, c'était dur ça ! Je vais me préparer pour la prochaine période de faim, donc il faut que je stocke un maximum de graisse ». C'est cet effet que nous connaissons comme l'effet yoyo. A ce stade, vous avez bien posséder toute la volonté du monde......mais cela NE CHANGERAS RIEN !!!!  Vous êtes en réduction de calories (période de famine) et vous partez faire deux heures de sport..... C'est,
vous l'avez bien compris,  complètement contre la nature, complètement contre le mode de fonctionnement de l'organisme humaine. Jamais l'homme des cavernes, qui fonctionnait exactement comme nous, n'aurait fait ainsi, car cela l'aurait tué !

Pour arriver à perdre du poids, il faut donc changer de méthode et s'adapter au fonctionnement de notre organisme.

Nous allons prochainement voir les facteurs qui peuvent contribuer à créer une résistance à la leptine ainsi que voir comment stimuler son travail.

Voici donc....


.....Quelques causes de résistance à la leptine :

-Restriction calorique

-Des problèmes liés à l'insuline et au taux de sucre

-Le stress

-L'alcool

-Trop manger

-Un taux de triglycérides trop causé par des glucides raffinés

-Trop de fructose

-Le blé (de la recherche récente montre que le blé peut causer de la résistance à la leptine)

Quand l'insuline est négativement influencée, alors la leptine aussi est négativement influencée. Ce n'est pas simplement une question de différents glucides raffinés, mais également un excès d'alcool, de manque de sommeil...... d'une mauvaise hygiène de vie.


Quels sont les conseils, alors ?

-Il faut manger de VRAIS aliments. Une alimentation sans plein d'additifs, sans sucre ajouté et sans excès de glucides.

-Il faut exercer une activité physique, régulière.

-Il faut veiller à dormir suffisamment (cela est plus important qu'il parait !) 7-8 h/ nuit pour un adulte.

-Il faut chercher à améliorer sa digestion-Une bonne digestion et un bon fonctionnement hormonal aident également à stimuler la leptine.

Comme vous l'avez compris, perdre du poids est beaucoup plus qu'une simple histoire de réduction de calories ou de glucides. Les problèmes de poids doivent être résolus par une approche beaucoup plus holiste. Vous devez donc revoir votre hygiène de vie d'un œil critique en vous demandant si vous pouvez améliorer plusieurs de ces facteurs mentionnés ci-dessus. Il faut maigrir d'une manière saine, au lieu d'essayer de s'affamer. Il faut tout le temps se rappeler que l'essentiel du fonctionnement humain c'est sa capacité de survie.


Voici quelques règles qui peuvent vous aider à stimuler le travail de la leptine :

Il faut......

-commencer la journée par un repas riche en protéines.

-limiter les glucides

-Ne jamais manger après le diner et finir le repas 3 h avant d'aller se coucher.

-Attendre 5-6h entre les repas

-veiller à avoir assez d'heures de sommeil tous les jours (7-8 h pour un adulte, même si vous êtes habitué à moins !)

-Ne pas manger si vous n'avez pas faim

-ne pas s'efforcer à finir son assiette



Révolutionnez votre santé

prévenir et soigner

 Surpoids, Alzheimer, diabèteT2, inflammations divers, Parkinson, SCI, épilepsie, cancer,  fibromyalgie....