Maladies et troubles neurologiques

 
 

Obésité de la mère pendant la grossesse augmenterait le risque d’épilepsie chez l’enfant.

De nouvelles études suédoises ont montré un risque accru d’avoir un bébé qui souffrira d’épilepsie ou d’ICP (parésie cérébrale infantile) si la future maman est obèse pendant la grossesse.

Cette étude très vaste couvre tous les enfants nés en Suède entre 1997 et 2011. Les enfants, nés de femmes avec un BMI en dessus de 40, ont 80% plus de risque d’avoir de l’épilepsie et 50% plus de risque d’avoir de l’ICP.

L'étude, montre que plus la femme enceinte est obèse, plus le risque d’avoir un enfant épileptique ou avec  de l’ICP est important.

Des chercheurs ont déjà montré que l’obésité et le diabète gestationnel chez une femme enceinte augmentent le risque chez le bébé de devenir autiste ou de développer le TDAH. Avec les évidences du lien entre l’obésité chez la maman et des troubles neurologiques chez l'enfant, les chercheurs ont trouvé nécessaire d’ étudier les conséquences à plus long terme. Prenant en compte l’épidémie d’obésité mondiale, il est primordial de comprendre comment cette évolution va influencer les futures générations au niveau de troubles neuropsychiatriques, même si le facteur génétique semble avoir beaucoup d’influence sur  la maladie.

Il reste encore beaucoup de travail à faire, avant déterminer exactement comment l’obésité de la maman peut causer l’endommagement cérébral de l’enfant. L’obésité est un état inflammatoire et on sait qu’une inflammation chez une future maman peut causer une naissance précoce. On sait également que l’obésité augmente le risque de malformations du système nerveux.

Il est malheureusement très difficile de changer cette évolution. De plus en plus de femmes sont obèses depuis leur enfance et les solutions qu’on propose, afin de résoudre les problèmes de poids, sont inefficaces. C’est une conviction très répandue, que les problèmes de poids sont la faute de l’individu et que cela, de conséquence, reste la responsabilité des futures mamans. Pourtant, une grande partie de la responsabilité devrait être placée chez les autorités de la santé, qui continuent à donner des conseils  nutritionnels erronés qui manquent de support scientifique. Un autre problème problème (encore une fois !)  c’est  la législation, qui permet à l’industrie agroalimentaire de continuer à ajouter une substance toxique, le sucre, dans des aliments qui normalement sont des produits salés.

Si les autorités ne font pas le nécessaire, nous aurons de futures générations où un grand nombre souffriront de troubles neuropsychiatriques.

Maternal Body Mass Index in Early Pregnancy and Risk of Epilepsy in Offspring

Association Between Maternal Body Mass Index in Early Pregnancy and Incidence of Cerebral Palsy

 

Article dans le Figaro

 

 

 

 

 

 

 

 

Révolutionnez votre santé

prévenir et soigner

 Surpoids, Alzheimer, diabèteT2, inflammations divers, Parkinson, SCI, épilepsie, cancer,  fibromyalgie....