La cétose

 

Il peut y avoir de différentes raisons pour vouloir entrer en cétose. La cétose a l'avantage de calmer les symptômes de beaucoup de maladies, mais c'est aussi une excellente manière de perdre du poids. Pour les personnes qui souffrent de diabète type 2, il y a plein d'avantages à se mettre en cétose (avec un suivi médical, bien sûr). Par contre, il ne faut pas qu'une personne souffrant de diabète type 1 cherche à entrer en cétose. Cela peut être très dangereux, car il y de très forts risques de faire un cétoacidose! Pour la plupart des personnes, la cétose ne comporte pas de risques, sachant que le « régime cétogène » est le régime alimentaire que l'homme à mangé depuis presque trois millions d'années et c'est lui qui a fait survivre notre espèce. Pendant les hivers longs et rudes de certaines régions du monde, il n'y avait pas accès aux aliments riches en glucides. L'homme passait la période hivernale en état de cétose, comme une partie d'un cycle naturel. Il faut aussi savoir que ce n'est que depuis cinq mille ans que l'homme a commencé à augmenter sa consommation de glucides, au moment où l'agriculture a débuté. Depuis les années soixante-dix, la consommation de glucides que nous avons intégrés dans notre régime alimentaire a littéralement explosée. En sachant que le fonctionnement de notre organisme s'est développé sur une période d'environ trois millions d'années, ce n'est pas étonnant que nos organismes ne soient pas adaptés à tous ces glucides qu'on ne nous fait manger depuis 30-40 ans. Il existe désormais beaucoup d'études scientifiques qui confirment les avantages d'un régime pauvre en glucides pour lutter contre différentes maladies.

L'influence de l'industrie agroalimentaire sur la manière dont nous mangeons est énorme. La surconsommation de glucides est en partie due à la désinformation à laquelle nous avons été exposés depuis maintenant presque quatre décennies, mais c'est également dû aux grandes quantités de sucre auxquelles nous sommes exposées tous les jours à notre insu.  Les industriels de l'agroalimentaire rajoutent de grandes quantités de sucre dans une très grande partie des denrées que nous trouvons dans les rayons de supermarchés. Il suffit de lire les déclarations pour s'en rendre compte (voir mon article sur comment reconnaitre le sucre  sur les déclarations alimentaires). Nous avons été amenés à croire que le régime alimentaire que notre espèce a mangé depuis la nuit des temps est mauvais, voire dangereux pour notre santé, et que les régimes alimentaires, riches en glucides et pauvres en graisse qu'on nous a conseillée, et que l'on continue à nous conseiller, sont bons pour la santé. Il suffit de regarder les courbes de l'évolution de l'obésité et du diabète qui, tiens donc, commence à monter en flèche précisément quand on a commencé à recommander à la population de manger plus de glucides et moins de graisses. (Voir l'article sur les glucides )

Cette petite introduction est pensée à vous rassurer. La cétose est un état naturel pour l'homme.

 

Qu'est-ce qu'exactement la cétose ?

L'explication que je vais vous donner ici est la version courte, où je me limite à vous renseigner sur l'essentiel. Au bas de l'article, vous avez des liens vers des sites qui vous donnent des explications beaucoup plus détaillées.

Qu'est-ce que la cétose? On parle de cétose quand l'organisme utilise la graisse comme sa source d'énergie principale. Quand nous mangeons des aliments riches en glucides, l'organisme va utiliser des glucides pour produire le glucose dont le cerveau a besoin pour fonctionner. Le cerveau ne peut pas utiliser la graisse comme source d'énergie directe et va donc utiliser des cétones (d'où vient le terme cétogène). Les cétones sont produites par le foie. Quand on réduit fortement la consommation de glucides, le foie va se servir de la graisse pour produire des cétones, que l'organisme pourra utiliser tout de suite pour produire du glucose pour le cerveau (gluconéogenèse). C'est un malentendu que le cerveau a besoin de sucre pour fonctionner. Le cerveau peut tout aussi bien fonctionner en cétones (Pour en savoir plus, veuillez cliquer ici ).

Quand on souhaite se mettre en état de cétose, il faut suivre un régime LCHF strict, ce qui fait réduire fortement la consommation de glucides. La quantité maximale de glucides qu'on peut manger pour être en cétose varie d'une personne à l'autre, mais il faut compter entre 20-50 g de glucides/jour. Quand on réduit aussi fortement la consommation de glucides, il est très important d'augmenter la consommation de graisse pour que votre organisme puisse continuer à avoir un apport d'énergie suffisant pour assurer le bon fonctionnement de vos organes. 75-80 % de votre énergie doit provenir de la graisse. Ceci semble être un obstacle pour beaucoup de gens qui voudraient se mettre en cétose. Beaucoup parmi nous, même en étant conscients des avantages de manger gras, restent réticents.

 

Pourquoi est-ce que je n'arrive pas à me mettre en cétose ?

Si vous avez essayé de vous mettre en cétose, mais que vous n'y arrivez pas, posez vous les questions suivantes :

Est-ce que je mange trop de protéines ?

Il faut manger entre 0.8 et 1.2 g de protéines maximum / jour / kg. Selon votre masse musculaire. Par exemple, si votre poids idéal est de 78kg, vous devez manger maximum entre 62.4 et 93.6 g de protéines/jour. Il ne faut pas prendre plus de 80à 90 g de poisson/ viande avec un même repas!

Est-ce que je mange trop de glucides ?

Il faut limiter la consommation de glucides à 20-50g de glucides /jour  en total. Si vous en consommez plus, votre organisme ne va pas passer en mode cétogène, car dans les glucides il a une source d'énergie facile. Le quantité de glucides est variable d'une personne à l'autre!

Est-ce que je mange assez de graisse ?

Non seulement il est très important pour le bon fonctionnement de vos organes de manger assez de graisse, mais le fait de ne pas en manger assez peut également vous empêcher d'entrer en cétose. On a tendance à manger trop de protéines quand on ne mange pas assez de graisse. Pensez donc bien à surveiller la quantité de graisse que vous consommez. 75 à 80 % de votre énergie doit venir de la graisse quand vous êtes en cétose! 

 

 

Qu'est-ce que je dois manger pour être en cétose?

Des légumes poussant en dessus de la terre

Les produits laitiers les plus gras (crème, crème fraîche.... ) Pour certaines personnes, il vaut mieux exclure les produits laitiers au debut.

De la viande grasse

Des œufs

De bonnes graisses comme les huiles riches en oméga 3 et surtout de la graisse d'origine animale (du beurre, la graisse sur la viande)

Du poisson gras (du saumon, des sardines, du thon, du hareng)

 

Qu'est ce que je dois éviter pour être en cétose ?

De la viande blanche

Les produits laitiers en trop grand quantité.

Des légumes poussant sous la terre, souvent plus riches en glucides

Bien évidemment le pain, les pâtes, le riz, toutes les céréales, etc.

Quand vous ne souhaitez plus être en cétose, des produits laitiers en dessus de 10 % de matière gras, comme le yaourt greque, le fromage etc. peuvent être réintroduits.

 

Comment peux-je savoir si je suis en cétose ?

Il y a de différentes manières de savoir si on est en cétose.Voici quelques signes physiques (vous n'aurez pas tous ces signes, cela varie d'une personne à l'autre).

 

☺Un gout bizarre dans la bouche

☺Moins d'appétit

☺De la fatigue

☺Jambes lourdes

☺Soif

☺L'haleine qui sent l'acétone

☺Maux de tête

☺fatigue

☺Plus d'énergie


Il est possible de mesurer si on est en cétose.

On peut  mesurer avec un petit appareil si l'on est en cétose en se piquant le doigt. Je n'ai pas d'expérience avec cela (je préfère ressentir sur mon corps quand il y a du changement), mais je peux vous renseigner sur l'interprétation des valeurs :

En dessous de 0,5 mmol/l : Vous n'êtes pas en cétose

0,5-1,5 mmol/l : début de cétose

1,5-3 mmol/l :cétose optimale

Au dessus de 3 mmol/l : plus fréquent en période de jeûne ou en période de très bas apport calorique. Pour la perte de poids, il n'y a pas d'avantage à avoir des valeurs au dessus de 3 mmol/l


On peut mesurer  la concentration de cétones dans l'urine avec des Cétostix. Ils sont relativement chers et encore une fois, je préfère me fier aux signes décrits ci-dessus.

 

Si, après avoir suivi les conseils, vous avez toujours du mal à entrer en cétose, essayez une période de jeûne à la base d'oeufs.

 

Voici quelques liens pour en savoir plus :

 

La cétose et les cétones : comment une alimentation riche en graisse améliore le fonctionnement du cerveau.

 

http://newsoftomorrow.org/vie/nutrition/votre-cerveau-avec-des-cetones-comment-une-alimentation-riche-en-graisse-ameliore-le-fonctionnement-du-cerveau

 

http://newsoftomorrow.org/vie/nutrition/jeff-s-volek-et-stephen-d-phinney-lart-et-la-science-dun-mode-de-vie-pauvre-en-hydrates-de-carbones

 

http://www.dietdoctor.com/new-major-study-a-low-carb-diet-yet-again-best-for-both-weight-and-health-markers


 

http://santenature.over-blog.com/2014/11/regime-cetogene-encore.html

 

 

 

 


Une présentation du régime cétogène:

http://newsoftomorrow.org/vie/nutrition/gabriela-segura-une-presentation-du-regime-cetogene

 

Comment le régime cétogène peut aider à  faire régresser ou même guérir certaines maladies:

Le cancer:

http://newsoftomorrow.org/vie/nutrition/cancer-et-sucre-strategie-pour-affamer-le-cancer

http://newsoftomorrow.org/vie/medecine-traditionnelle/le-jeune-intermittent-et-le-regime-cetogene-efficaces-contre-le-cancer

http://newsoftomorrow.org/vie/nutrition/le-cancer-se-nourrit-de-fructose-premiere-source-de-calories-aux-etats-unis

 

 

Des avantages sur de différentes maladies ?

Oui : diabète 2, hypertension, surpoids, fort taux de triglycérides, syndrome métabolique, épilepsie, troubles du métabolisme des hydrates de carbone (par ex : déficit en pyruvate déshydrogénase, Syndrome de déficit en GLUT1).

Peut-être : neuro-protection (démence, Parkinson, sclérose latérale amyotrophique, traumatisme crânien, accident vasculaire cérébral, migraine, TDAH, autisme, sclérose en plaque), syndrome des ovaires polykystiques, acné, cancer, côlon irritable, maladie inflammatoire chronique de l'intestin, maladies auto-immunes, arthrose, trouble bipolaire, schizophrénie, etc.

Non : porphyrie, déficience en pyruvate carboxylase, maladies génétique du métabolisme des graisses.

 

http://newsoftomorrow.org/vie/nutrition/dr-zeeshan-aran-devrions-nous-tous-suivre-un-regime-cetogene

http://www.thierrysouccar.com/blog/un-regime-contre-alzheimer

 

Avez-vous des  remarques, des questions ou simplement envie d'échanger avec les autres lecteurs, n'hésitez pas à aller sur le forum :

 http://plumette-la-gourmande-lchf3.webnode.fr/forum/



Révolutionnez votre santé

prévenir et soigner

 Surpoids, Alzheimer, diabèteT2, inflammations divers, Parkinson, SCI, épilepsie, cancer,  fibromyalgie.... 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !