L'histoire derrière le LCHF

En 2004 le médecin suédois Annica Dahlqvist, spécialisé en médecine générale est devenu intéressé par la nutrition pauvre en glucides quand sa fille a fait ses études à Hôpital Universitaire de Umeå. Pendant une expérience liée à ses études sur la nutrition, sa fille avait exclue les glucides de son alimentation habituelle pendant une semaine et avait remarquablement réduit son poids. Annica Dahlquist (A.D.) avait retenu ces résultats et avait elle-même réduit sa consommation de glucides. Elle avait ainsi constaté que son propre état de santé s'était considérablement amélioré. Souffrant d'IBS (Intestin irritable) Gastrite (dyspepsie fonctionnelle) ,la maladie de reflux gastro-oesophagien, la fibromyalgie et plusieurs autres maladies, elle allait beaucoup mieux quand elle vivait sur un régime pauvre en glucide et riche en certains types de graisse. L'amélioration de son état de santé était tellement remarquable que cela l'a encouragé à partager ses expériences dans les médias. Ses recommandations nutritionnelles étaient complètement opposées aux recommandations officielles. En 2006, pour cette raison-là,  elle a perdu son travail. Depuis, en 2008, elle a obtenu gain cause, puisque les autorités suédoises ont été obligées d'admettre que ses propos étaient tous scientifiquement fondés. Elle a reobténu le droit d'exercer son métier de médecin.

Le LCHF, Low Carb High Fat  (Pauvre en Glucides Riche en Lipides) n'arrête pas de faire de nouveaux « adeptes ». Nombreux sont encore ceux qui refusent ses avantages, mais les expériences scientifiques parlent leur propre langage.




Révolutionnez votre santé

prévenir et soigner

 Surpoids, Alzheimer, diabèteT2, inflammations divers, Parkinson, SCI, épilepsie, cancer,  fibromyalgie....